Mon panier
14 août 2018

A propos de Louis Jeansol

Notre entreprise

M. Jean-Louis Moulard, inventeur du concept de l'horloge du soleil Soltime©, puis de celui de l'horloge des marées Soltide©, a fondé la société Draluom en 2003 qui produit et commercialise ces nouvelles horloges révolutionnaires.

Plus qu'un fabriquant, Draluom se donne comme mission de réconcilier l'homme avec son environnement naturel.

Le concept des produits doit inviter à la rêverie et être dans l'esprit de l'adage «Vivere Memento» (souviens toi de vivre) que l'on peut retrouver sur les horloges Soltime© .

En 2010, Il décide de faire fabriquer des montres selon le concept Soltime© en faisant revivre des ateliers français implantés en Franche-Comté et de les assembler à Besançon, qui reste toujours la capitale de l'horlogerie française. Ces produits au design totalement nouveau devraient séduire les amoureux de la nature et des belles montres tout simplement.

Avec une équipe dynamique et professionnelle et des produits innovants, Draluom vend aujourd'hui en France et commence à se commercialiser à l'étranger.

Notre équipe

En fabrication et en commercial, la petite équipe assure les fonctionnalités de cette petite entreprise prometteuse.

Vocation et concept Louis Jeansol

La vocation de Louis Jeansol est de créer des produits d'horlogerie pour mesurer le temps par une représentation la plus naturelle possible.

Chaque montre ou horloge constitue ainsi une innovation technique et esthétique protégée par droit d'auteur et brevet. Des médailles d'or en France et en Suisse sont venues couronner ces créations. Les produits font l'objet d'une fabrication française soignée et de qualité.

Chaque montre est basée sur le concept Soltime© :

Soltime© est un nouveau concept de présentation de l’heure protégé par brevet et droit d’auteur, qui consiste à inscrire l’heure légale (l’heure de sa montre) dans le cycle d’une journée naturelle, c’est-à-dire régie par le soleil à l’endroit où l’on se trouve : ainsi les montres et horloges Soltime© réconcilient le temps de l’homme et le temps de la nature.

L’heure légale se lit sur le cadran extérieur (rehaut) indiquée par l’aiguille principale qui tourne en 24h. Cette dernière porte un soleil qui se comporte selon la réalité naturelle : on le voit apparaître le matin, s’élever dans la journée, passer au méridien, c’est-à-dire au dessus de nos têtes quand il est midi au soleil, puis disparaître le soir. Alors qu’il commence à se coucher, apparaît une lune (symbole de la nuit)  qui brillera pendant toute la nuit, et lorsque le soleil réapparaîtra elle se couchera à son tour. Le cycle d’un jour sera bouclé, et le soleil repartira pour une nouvelle journée.

Un réglage spécial permet de faire correspondre le midi solaire moyen (1) de l’endroit où vous êtes avec l’heure légale selon le moment de l’année (voir votre notice explicative, ou sur ce site dans la rubrique « notice ») : par exemple à Paris le soleil est en moyenne au plus haut de sa course à 12h 51 en heure d’hiver et 13 h 51 en heure d’été : le rehaut de la montre peut se régler selon ces circonstances.

La montre Louis Jeansol comporte une 2° aiguille centrale qui indique les minutes en 60 minutes, comme sur une montre classique ; cela permet une lecture facile et rapide de l’heure. Un disque central, comprenant un petit rond coloré, tourne au rythme de la seconde.

Les heures de lever et de coucher du soleil sont visualisées pour les solstices d’hiver et d’été ainsi que pour les équinoxes. Entre ceci vous pourrez faire une estimation par rapport à la date choisie.

Originalité de la montre Louis Jeansol : vous pouvez l’utiliser comme une boussole : en effet, en dirigeant la grande aiguille vers le soleil, vous pouvez situer votre orientation grâce aux 4 points cardinaux repérés sur le boîtier de la montre.

Belle, originale, céleste, la montre Louis Jeansol présente un design élégant et nouveau. Vous surprendrez vos amis avec cette montre tellement plus proche du temps astronomique.


(1) L’aiguille des heures indique l’heure solaire moyenne, et ne tient pas compte de l’équation du temps. En effet, du fait des irrégularités de la rotation de la terre (pour résumer), d’un jour sur l’autre le midi n’est pas exactement 24 heures après, mais présente un écart en plus ou en moins de l’ordre de la minute (L’écart maximum a lieu fin octobre et est d’un peu plus de 16 minutes).